© 2017 Carrousel de Baronville - SAS Baronville Arinvest, 28700 Béville le Comte

À la fin du XIXème siècle, le Marquis de Pomereu d'Aligre, propriétaire du Domaine de Baronville, reconstruit le château, et édifie en 1882 une ferme modèle et de grandes écuries.

 

Conçu pour abriter les chevaux, les élevages et le personnel travaillant sur ce domaine agricole, cet ensemble architectural en briques et pierres est particulièrement moderne pour l'époque.

 

Arrière-arrière petit-fils du bâtisseur, le Comte Aymeric de Rougé entreprend en 2011 la rénovation complète de ce monument, qui ouvre début 2012 sous le nom de "Carrousel de Baronville".

Baronville est habité depuis l'Empire Romain. "Baronis Villa" signifie que le lieu était la résidence d'un chef local.

 

Il fut fortifié au Moyen-Âge, comme en témoignent les douves du château.

 

En 1623, la famille de Montescot construit un nouvel édifice, entouré d'une vaste ferme et de grandes écuries. Leur résidence chartraine est l'actuelle mairie.

 

La famille de Lattaignant en héritera peu après. Elle reste célèbre pour l'Abbé de Lattaignant, compositeur de contines, comme "J'ai du bon tabac dans ma tabatière", peut-être imaginées dans ses promenades à Baronville... 

 

Cet abbé était le frère du seigneur de Baronville.

 

En 1783, Étienne d'Aligre, Comte de Marans et Marquis d'Aligre, Président au Parlement de Paris, fait l'acquisition de Baronville. La Révolution l'obligera à s'exiler, tandis que ses terres - mises en vente en tant que biens nationaux - seront préservées grâce à sa bonne entente avec ses fermiers. Il mourra en émigration à Brunswick en 1798.

 

Son fils, Marquis d'Aligre et Pair de France, sera très généreux. On lui doit de nombreuses oeuvres sociales, comme la Fondation d'Aligre, à Lèves, l'école de filles et la Caisse d'Aide Sociale de Béville-le-Comte, l'Hôpital d'Aligre, à Bourbon-Lancy, un autre Hôpital d'Aligre à Château-Chinon, et bien d'autres.

 

Son petit-fils, Armand, Marquis de Pomereu d'Aligre, rebâtit en 1868 le Château de Baronville et crée en 1882 la ferme modèle et les écuries, maintenant "Carrousel de Baronville".

 

Sa résidence parisienne est aujourd'hui le siège de la Caisse des Dépôts et Consignations, rue de Lille.

 

Ses descendants, le Comte et la Comtesse de Rougé, possèdent encore aujourd'hui le domaine de Baronville.